Actualités

10 étapes pour relancer son salon à la fin du confinement

étapes pour relancer son salon à la fin du confinement

La fin du confinement annonce pour un salon, un institut de beauté ou un spa une réouverture très particulière

Le coronavirus (covid-19) a profondément bouleversé nos habitudes et notre réalité, et c’est peu dire. Bientôt, vous lèverez à nouveau le rideau de votre salon, mais avec des consignes spécifiques pour lutter contre l’épidémie même si elle se retire : plus de files d’attente, le respect de la distanciation sociale, un évident bouleversement de vos techniques de coiffure ou d’esthétique. 

Cette nouvelle réalité, vous allez devoir vous l’approprier. C’est la raison pour laquelle nous vous proposons de découvrir les 10 étapes clés pour relancer sainement votre établissement beauté et bien-être et n’omettre aucune information qui pourrait être déterminante pour la reprise.

Comment préparer son salon à la fin du confinement ?

Le premier élément sur lequel vous devez être vigilant, c’est la communication. Il ne suffira pas de prévenir vos clients, de rouvrir et d’attendre que vous retrouviez un niveau d’activité habituel. 

La réouverture se prépare, et c’est le moment de la planifier. La volonté de Uala a toujours été de simplifier la gestion au quotidien de l’activité des professionnels de la beauté et d’améliorer l’expérience des clients qui réservent en ligne. 

Aujourd’hui, plus que jamais, nous sommes là pour vous soutenir dans cette épreuve. Nous mettons à votre disposition de nouvelles fonctionnalités pour permettre aux propriétaires de salons de coiffure, d’instituts de beauté ou de spas à se démarquer, même dans les moments les plus difficiles que nous traversons. 

Vous découvrirez donc à travers cet article les 10 étapes indispensables pour approcher et planifier la réouverture de votre établissement.

1. Choisir la réservation en ligne

La principale crainte liée à la fin du confinement repose sur le contrôle du nombre de personnes présentes simultanément dans un même lieu fermé recevant du public comme un salon de coiffure ou un institut de beauté !

Cet aspect est fondamental pour planifier et organiser sa réouverture pour garantir le respect des nouvelles normes d’hygiène et de sécurité. Il s’agira de respecter les distances nécessaires avec le client et limiter au maximum les contacts (malgré la proximité évidente entre professionnels de la beauté et du bien-être et leurs clients).

De nouveaux règlements, de nouveaux décrets entreront probablement en vigueur d’ici là précisant la capacité d’accueil maximum d’un établissement en fonction de sa superficie.

À titre d'exemple, le gouvernement pourrait autoriser un maximum de 6 personnes pour 100m2.

La planification est ici très importante dans la mesure où vous devrez anticiper et prévoir chaque jour le nombre de personnes simultanément dans votre établissement, en respectant les normes d’hygiène et de sécurité, en évitant les foules (notamment dans les espaces d’attente).

Si vous employez un(e) réceptionniste pour gérer vos réservations et répondre au téléphone, son rôle devient encore plus indispensable. Celui ou celle-ci devra toujours gérer l’agenda des réservations, l’accueil et les demandes des clients mais en intégrant bien les nouvelles contraintes liées aux normes renforcées de lutte contre le coronavirus.

Les restrictions seront inévitables, tant du point de vue de l’hygiène, que d’un point de vue légal.

Un coiffeur utilise son logiciel de gestion et son agenda numérique dans son salon à la fin du confinement. Il regarde les rendez-vous prévus sur la journée.

Vous adapter à ces contraintes et à ces restrictions à l’aide d’un agenda papier risque de favoriser les erreurs et vos clients risquent de percevoir un risque en venant dans votre établissement. 

Sans se faire d’illusions, la réouverture sera probablement marquée par une période très intense de reprise d’activité. Le téléphone va sonner régulièrement, pour des demandes de réservation ou pour déplacer des rendez-vous. Vous allez devoir vous adapter à vos horaires, aux possibles aménagements du planning de vos employés toujours en respectant les nouvelles normes en vigueur. 

Grâce à un agenda numérique simple et intuitif, vous réduirez au maximum les erreurs. Un agenda numérique avec la réservation en ligne intégrée vous facilitera la tâche et vous permettra d’éviter de perdre du temps à répondre au téléphone, à écrire à vos clients sur les réseaux sociaux, etc.

Ce temps gagné, vous pourriez l’investir dans : 

  • votre service à vos clients ;
  • la vente de produits ;
  • votre stratégie marketing ;
  • la désinfection de votre local et de vos outils.

Avec la réservation en ligne, vos clients peuvent réserver même lorsque le salon est fermé. Elle se synchronise en temps réel avec votre agenda numérique, en fonction de vos horaires et des membres de votre équipe en éliminant tout risque de sur-réservation.

Même si elle n’a jusqu’ici pas été indispensable, la réservation en ligne devient aujourd’hui le levier à activer pour entretenir votre compétitivité. 

2. Repenser l’aménagement du salon et réorganiser le personnel à la fin du confinement

Vous vous en doutez, la fin de cette période difficile de confinement va générer une demande très importante de la part de vos clients au salon. Il est indispensable que vous soyez prêts et parfaitement organisés pour maximiser vos performances, tout en garantissant le respect des nouvelles normes d’hygiène et de sécurité attendues. 

Pour les respecter, vous devrez probablement réaménager l’espace dans votre salon de coiffure ou institut de beauté. Vous devrez faire preuve de flexibilité sur vos horaires pour pouvoir servir le plus de clients possibles et réduire l’impact du confinement sur votre résultat.

En pratique, pour un salon de 100 mètres carrés avec 4 employés, un réceptionniste et le gérant, on compte donc 6 personnes en simultané. En considérant que chaque employé s’occupe d’un client, on atteint rapidement la dizaine de personnes présentes au salon. Il va donc vous falloir explorer de nouvelles possibilités, reconsidérer vos choix d’aménagement. 

Les nouvelles normes d’hygiène et de sécurité pour les établissements du secteur de la beauté et du bien-être qui seront annoncées à l’approche du déconfinement progressif vous guideront pour mettre en place votre nouvelle organisation.

Les solutions qui s’offrent à vous pour répondre à toutes les demandes de vos clients malgré ces mesures :

  • Constituer des équipes parmi vos employés et prévoir des roulements ;
  • Prolonger les horaires d’ouverture grâce à ces roulements ; 
  • Envisager une ouverture de votre établissement sur des jours où vous n’êtes habituellement pas ouverts. 

3. Attirer la clientèle sur des créneaux plus calmes

Le temps, c’est de l’argent. Nous le savons, l’affluence en période normale n’est pas la même chaque semaine, ni chaque jour. Cette vérité se vérifiera d’autant plus à la fin du confinement pour votre salon.

C’est ce que l’on appelle la saisonnalité. Il s’agit simplement du fait que certains créneaux génèrent beaucoup plus de demandes que d’autres : plus de clients le samedi que le mardi ou le mercredi. 

Avant cette période particulière de fermeture, vous cherchiez un moyen pour combler les créneaux vides de votre établissement. Avec la réouverture qui se profile, cette problématique risque de s’intensifier et la demande va probablement se concentrer sur les créneaux qui étaient déjà prisés. Votre challenge ici sera d’essayer d’attirer vos clients vers vos créneaux habituellement les plus calmes. 

Pour ce faire, vous pourriez appliquer quelques réductions et promotions ponctuelles sur les jours que vous souhaiteriez voir remplis en semaine. Si vous ne considérez pas cette perspective, vous risquez de voir vos journées de week-end surchargées.

Quoi qu’il arrive, il vaut mieux que vos clients puissent venir en semaine avec une promotion plutôt qu’ils s’adressent à la concurrence locale.

4. Adapter ses tarifs entre heures pleines et heures creuses

Vous l’aurez compris, réussir à gérer l’augmentation probablement très importante de la demande sur une période de temps très courte est le principal challenge qui vous attend au salon à la fin du confinement. 

C’est ici que vous pouvez agir grâce à une stratégie marketing. Pour générer davantage de réservation sur des créneaux moins prisés, vous pouvez appliquer un tarif moins élevé sur les heures creuses (ou un tarif plus élevé sur les heures pleines).

Profiter d’un soin le week-end dans un contexte de demande accrue deviendra psychologiquement une sorte de privilège pour le client qui sera prêt à payer un prix plus élevé. Cependant, si vous envisagez ce type de stratégie, vous devez être vigilant et déployer des actions de communication auprès de vos clients. N’hésitez pas à tester vos communications auprès d’un groupe limité de clients avant de les transmettre au plus grand nombre. Toucher aux prix de votre carte de prestations est délicat, et il vaut mieux miser sur la prudence et tester ses envois pour évaluer les réactions de vos clients.

5. Vendre vos produits en ligne (e-commerce)

Cette période de confinement permet à tous de prendre conscience de la puissance d’internet

Que ce soit pour réunir de l’argent en soutien au personnel soignant, pour échanger en vidéo pour la première fois avec ses proches, ou pour leurs premiers achats en ligne, nous reconsidérons tous nos modes de vie et nos habitudes de consommation.

Selon l’une des dernières études de Stackline.com, l’urgence de la situation a déclenché une augmentation de 115% des achats de produits de beauté en ligne. Les consommateurs se familiarisent avec ces canaux et se les approprient en bouleversant leurs habitudes de consommation.

Internet entre dans leurs habitudes et s’inscrit dans le quotidien, même pour les plus réfractaires, et les e-commerce profitera probablement à long-terme de cette crise.

Le e-commerce s’impose déjà depuis plusieurs années comme nouveau mode de consommation, mais cette crise accélère encore un peu plus son développement.

Même si vous n’y avez jamais pensé, vous pouvez dès à présent considérer cette option comme un levier de maintien de votre activité.

6. Mettre en place les abonnements et cartes VIP dans votre salon, même avant la fin du confinement

Ces dernières semaines, par la fermeture imposée des salons de coiffure, instituts de beauté et spas, les professionnels de la beauté et du bien-être se confrontent à un manque de trésorerie. 

Dans de nombreux autres secteurs, des alternatives ont été développées pour subvenir à ce manque et soutenir la croissance de leurs activités :  

  • Bons,
  • Abonnements,
  • Cartes VIP,
  • Cartes cadeau,
  • etc.

Ces leviers permettent à de nombreux entrepreneurs de générer du chiffre d’affaires malgré les mesures de confinement du gouvernement. Le mécanisme est simple : les clients paient leur service avant d’en profiter. Cela s’observe notamment sur les secteurs de la restauration et du tourisme. 

Pour les proposer sur le secteur de la beauté et du bien-être et soutenir nos établissements partenaires, nous avons développé les abonnements et cartes VIP.

L’abonnement, par exemple, permet à un salon de coiffure, ou un institut de beauté de proposer ses services par anticipation de la réouverture des établissements. Vous pouvez encourager vos clients à y recourir en misant sur des remises et promotions spéciales :

“10 épilations des jambes entières” pour 200€ au lieu de 250€

Le concept des cartes VIP est proche de celui des abonnements dans la mesure où le client qui choisit cette offre bénéficiera d’un bonus supplémentaire cumulé au montant payé en ligne. Concrètement, le client qui choisit une carte VIP d’une valeur de 100€ pourrait bénéficier d’un bonus supplémentaire de 20€ pour un total de 120€ à dépenser sur vos prestations.

Ces leviers sont véritablement “gagnant-gagnant” pour les établissements mais également pour vos clients. Le client est ravi de bénéficier d’un tel avantage et le salon bénéficie de leur soutien pour répondre à la perte de trésorerie. Offrir une remise n’est pas obligatoire mais vous permettra d’encourager les clients à choisir ces offres.

7. Communiquer sur les mesures de sécurité mises en place dans votre salon à la fin du confinement

Les mesures de sécurité à mettre en place dans les établissements recevant du public font, en ce moment, couler beaucoup d’encre. 

Nous vous conseillons d’anticiper les questions et les doutes de vos clients en communiquant précisément sur les mesures que vous allez mettre en place. En faisant preuve de transparence, vous rassurerez vos clients et pourrez réouvrir votre établissement dans les meilleures conditions. 

Les éléments sur lesquels vous devez appuyer vos communications sont les suivants :

  • Les distances de sécurité appliquées ; 
  • Les potentielles modifications de vos horaires d’ouverture ;
  • Les dispositifs de protection utilisés (gants, masques, gel, etc.)

Vous pouvez dès à présent travailler sur le fond et la forme de ces communications, que vous envisagiez de communiquer par e-mail, par SMS ou sur les réseaux sociaux. Lorsque vous serez en mesure de réouvrir votre établissement, ne lésinez pas sur la communication, qu’elle soit verbale ou visuelle (affichage). 

Notre conseil : veillez au respect des consignes de sécurité, accompagnez votre client, faites preuve de transparence. Cela le rassurera et renforcera vos liens.

8. Unir vos forces

Pour des salons de coiffure ou instituts de beauté à taille humaine, nous savons qu’il sera plus difficile d’envisager un élargissement de vos horaires d’ouverture et de maintenir des distances de sécurité entre les clients. Il s’avère même possible que certains établissements soient dans l’impossibilité technique de réouvrir leurs portes. 

L’union fait la force. Deux salons confrontés à ces problématiques peuvent se soutenir. En s’unissant et en formant un salon de taille plus importante, ils se donnent l’opportunité de se relever l’un et l’autre des effets de cette crise. 

Cela impliquerait dans certains cas de devoir « rassembler » les entreprises, mais cela n’est pas obligatoire ; cependant, il est certainement plus avantageux de partager le loyer d’une salle plus grande et une partie du personnel.

Un coiffeur et une coiffeuse dans leur salon de coiffure et institut de beauté prêt à recevoir leurs clients et à leur fournir des services de qualité. Accueil et disponibilité sont de mise à la fin du confinement pour la réouverture des salons.

9. Analyser vos coûts et votre trésorerie

Pour bon nombre d’entrepreneurs de la beauté et du bien-être, la gestion n’est pas un plaisir. Les artisans de la beauté sont créatifs, travaillent chaque jour leurs concepts stylistiques, et rencontrent souvent des difficultés lorsqu’il s’agit de l’aspect purement administratif de l’activité. 

Lorsque la période de confinement prendra fin, la gestion saine de vos finances sera déterminante. Il faut vous doter d’outils pour enregistrer et contrôler vos charges : qu’elles soient fixes, ou liées à l’exploitation. Vos coûts peuvent être minimisés, notamment ceux dont le retour sur investissement peut être mesuré avec précision : 

  • Les publicité payantes sur facebook ; 
  • L’impression de flyers ;
  • Les commandes de produits (surtout si l’espace de stockage est restreint)

 

Si votre espace de stockage est plein de produits que vous avez finalement déjà payés, vous pouvez recourir à des promotions (même agressives) pour assurer une rotation des stocks et générer du chiffre d’affaires (si précieux en cette période).

Nous vous invitons par ailleurs à rester vigilant face à des offres alléchantes de formations “magiques” opérées par des individus malveillants, qui n’ont même jamais tenu eux-mêmes de salons. 

Avant de vous inscrire à une formation payante, il faut vous demander : “à quoi va me servir cette formation ?”, “en ai-je vraiment besoin ?”.

En cette période financièrement difficile pour les professionnels de la beauté et du bien-être, il est indispensable de contrôler vos dépenses et de suivre l’état de vos finances pour être prêt à reprendre votre activité.

10. Rester confiant et se réinventer

Dans un tel contexte sanitaire, les sources d’inquiétude sont nombreuses quant à l’avenir de votre activité. Soyez rassurés. Le secteur de la beauté traverse une période difficile mais les clients auront toujours besoin de ces prestations, des conseils de professionnels, de vos conseils. 

Votre fonction est essentielle. L’important, c’est de ne pas perdre confiance, se préparer et se réinventer. 

La réouverture des établissements est un défi que vous allez relever. Chez Uala, nous sommes convaincus de vos forces, de votre capacité à vous adapter et à rebondir après cette crise. 

Pour en savoir plus sur la façon dont Uala pourrait vous accompagner dans la gestion de votre établissement pour relever sereinement ce défi, remplissez le formulaire ci-dessous !

S’ABONNER

Laissez-nous vos coordonnées, nous vous contactons dans les 24 heures.





En soumettant ma demande d'informations, je consens au traitement de mes données personnelles en accord avec loi n°2018-493 du 20 juin 2018. Lire la politique de traitement des données.