10 étapes pour relancer son salon à la fin du confinement

étapes pour relancer son salon à la fin du confinement

Le Coronavirus a bouleversé nos habitudes et notre quotidien mais il sera prochainement possible à nouveau de rouvrir votre établissement et d’accueillir vos clients. Pour cela, il vous faudra respecter les mesures et directives gouvernementales pour continuer à lutter contre la pandémie et sa propagation : plus de files d’attente, respecter la distanciation sociale et les gestes barrières etc.

Ces nouvelles habitudes, nous allons devoir nous les approprier. C’est la raison pour laquelle nous vous proposons de découvrir les 10 étapes clés pour relancer sereinement son salon de coiffure et de beauté.

Comment préparer son salon au mieux pour la réouverture ?

La réouverture se prépare, et c’est déjà le moment de la planifier et de communiquer auprès de vos clients.

Uala a toujours oeuvré pour simplifier la gestion quotidienne de l’activité des professionnels de la beauté et améliorer l’expérience des clients qui réservent en ligne. C’est pourquoi, aujourd’hui, plus que jamais, nous sommes là pour vous soutenir. Nous mettons à votre disposition de nouvelles fonctionnalités pour vous permettre de vous démarquer, même dans les moments les plus difficiles.

Vous découvrirez donc à travers cet article les 10 étapes indispensables pour approcher et planifier la réouverture de votre établissement dans les meilleures conditions.

1. Choisir la réservation en ligne

La principale crainte des gérants d’établissements lors de la réouverture est la gestion du nombre de clients présents au même moment dans leurs salons.

Pour préparer au mieux la réouverture dans le respect des mesures d’hygiène et de sécurité imposées par le gouvernement, il est indispensable de prendre en compte le respect des distances sociales avec le client et de réduire au maximum les contacts avec eux.

La planification est ici très importante dans la mesure où vous devrez anticiper et prévoir chaque jour le nombre de personnes présentes au même moment dans votre établissement en évitant les foules (notamment dans les espaces d’attente).

Un coiffeur utilise son logiciel de gestion et son agenda numérique dans son salon à la fin du confinement. Il regarde les rendez-vous prévus sur la journée.

Cela risque d’être compliqué de s’adapter à ces contraintes et restrictions avec un agenda papier et risque d’engendrer beaucoup d’erreurs.

Comme lors du premier confinement, la réouverture sera probablement marquée par une reprise très intense de l’activité. Le téléphone va sonner régulièrement, pour des prises ou des modifications de rendez-vous. Vous allez devoir adapter vos horaires, notamment en fonction du planning de vos employés et éventuellement vos journées d’ouverture et cela toujours en respectant les nouvelles normes en vigueur.

Grâce à un agenda digital simple et intuitif, vous réduirez au maximum les erreurs. Un agenda avec la réservation en ligne intégrée vous facilitera la tâche, vous permettra d’éviter de perdre du temps à répondre au téléphone et vous permettra de vous consacrer davantage à votre coeur de métier.

En effet, ce temps gagné, vous pouvez l’investir dans :

  • la réalisation de vos prestations ;
  • la vente de produits ;
  • votre stratégie marketing ;
  • la désinfection de votre local et de vos outils.

Avec la réservation en ligne, vos clients peuvent réserver même lorsque le salon est fermé. Elle se synchronise en temps réel avec votre agenda digital, en fonction de vos horaires et des membres de votre équipe en éliminant tout risque de doublon de rendez-vous.

2. Repenser l’aménagement du salon et réorganiser l’emploi du temps de votre personnel pour la réouverture

Vous vous en doutez, la fin de cette période de confinement va générer une demande très importante de la part de vos clients au salon. Il est indispensable que vous soyez prêts et parfaitement organisés pour maximiser vos performances, tout en garantissant le respect des nouvelles normes d’hygiène et de sécurité attendues.

Pour les respecter, vous devrez probablement réaménager l’espace dans votre salon de coiffure ou de beauté. Vous devrez faire preuve de flexibilité sur vos horaires pour pouvoir accueillir le plus de clients possibles et réduire l’impact du confinement sur votre chiffre d’affaires.

Les nouvelles normes d’hygiène et de sécurité qui seront annoncées à l’approche du déconfinement vous guideront pour mettre en place votre nouvelle organisation.

Découvrez les solutions qui s’offrent à vous pour répondre aux demandes de vos clients :

  • Constituer des équipes parmi vos employés et prévoir des roulements ;
  • Prolonger les horaires d’ouverture grâce à ces roulements ;
  • Envisager de modifier vos journées d’ouvertures.

3. Attirer la clientèle sur des créneaux plus calmes

Le temps, c’est de l’argent. Nous le savons, l’affluence en période normale n’est pas la même d’une semaine ou d’une journée à l’autre et cela risque de s’amplifier lors de la réouverture.

C’est ce que l’on appelle la saisonnalité : certains créneaux génèrent plus de demandes que d’autres.

Avec la réouverture, votre challenge sera d’essayer d’attirer vos clients vers vos créneaux habituellement les plus calmes pour éviter une forte demande sur les créneaux les plus réservés.

Pour ce faire, vous pouvez mettre en place quelques réductions et offres ponctuelles sur les jours que vous souhaitez remplir davantage.

4. Adapter ses tarifs entre heures pleines et heures creuses

Vous l’aurez compris, gérer l’importante augmentation de la demande sur une courte durée est le principal challenge qui vous attend au salon lors de la réouverture.

C’est ici qu’intervient votre stratégie marketing. Pour générer davantage de réservations sur des créneaux moins prisés, vous pouvez appliquer un tarif moins élevé sur les heures creuses.

5. Vendre vos produits en ligne

Cette période de confinement nous a permis de prendre conscience de l’importance d’internet.

Selon une étude menée récemment par The NPD Group, l’urgence de la situation a entraîné une augmentation de 73% des achats de produits de beauté en ligne en avril 2020 par rapport à la même période en 2019.

Internet fait partie de notre quotidien et des nouvelles habitudes et cela même chez les plus réfractaires. C’est au e-commerce que profitera probablement le plus cette crise sur le long-terme. En effet, il s’est considérablement développé depuis le premier confinement et c’est un outil puissant pour maintenir votre activité à flot.

6. Mettre en place des abonnements et cartes VIP dans votre salon avant la réouverture

Ces dernières semaines, suite au reconfinement, les  professionnels de la beauté sont confrontés à une perte de chiffres d’affaires.

Découvrez ci-dessous les différentes alternatives mises en place par d’autres secteurs professionnels pour pallier ce manque de rentrée d’argent et soutenir la croissance de leurs activités :

  • Bons,
  • Abonnements,
  • Cartes cadeau,
  • etc.

Ces outils permettent de générer du chiffre d’affaires malgré les mesures de confinement du gouvernement. Le mécanisme est simple : les clients paient leur prestation avant d’en profiter.

C’est pourquoi nous avons décidé de les adapter au secteur de la beauté et du bien-être et de développer des abonnements et cartes VIP (crédit prépayé) pour soutenir nos établissements partenaires.

L’abonnement, permet à un salon de coiffure ou de beauté de proposer ses prestations par anticipation de la réouverture. Vous pouvez encourager vos clients à en bénéficier en misant sur des réductions et des promotions spécifiques :

Par exemple : “profitez de 10 épilations des jambes entières” pour 200€ seulement au lieu de 250€

Le concept des cartes VIP est proche de celui des abonnements dans la mesure où le client qui choisit cette offre bénéficiera d’une réduction supplémentaire cumulée au montant payé en ligne. Concrètement, le client qui choisit une carte VIP d’une valeur de 100€ pourrait bénéficier d’une réduction supplémentaire de 20€ pour un total de 120€ à dépenser sur vos prestations.

Ces promotions sont des leviers “gagnant-gagnant” pour les établissements comme pour les clients. Le client est ravi de bénéficier d’un tel avantage et le salon bénéficie de leur soutien pour combler la perte de rentrée d’argent. Proposer une réduction n’est pas obligatoire mais cela vous permettra d’encourager les clients à choisir ces offres.

7. Communiquer sur les mesures de sécurité mises en place dans votre salon à la réouverture

Nous vous conseillons d’anticiper les questions et les doutes de vos clients en communiquant précisément sur les mesures que vous allez mettre en place dans votre établissement. En faisant preuve de transparence, vous rassurez vos clients et vous vous assurez une réouverture de votre établissement dans les meilleures conditions.

Découvrez ci-dessous les éléments sur lesquels vos communications doivent s’appuyer :

  • Les distances de sécurité appliquées ;
  • Les potentielles modifications de vos horaires d’ouverture ;
  • Les dispositifs de protection utilisés (gants, masques, gel, etc.)

Vous pouvez dès à présent travailler sur le contenu et le visuel de ces communications, qu’elles soient envoyées par e-mail, SMS ou sur les réseaux sociaux.

Notre conseil : partagez ces informations avec vos clients, gardez le contact, faites-leur savoir qu’ils pourront reprendre rendez-vous chez vous en toute sécurité !

8. Unir vos forces

Nous avons conscience que pour certains salons de coiffure et de beauté il sera difficile d’élargir leurs horaires d’ouverture et de maintenir des distances de sécurité entre les clients.

L’union fait la force !

Trouvez un arrangement avec vos employés pour mettre en place un roulement plus important. Il est fort probable que pendant cette période délicate ils acceptent de travailler 6 jours au lieu de 7 par exemple ou de travailler 1 ou 2 heures supplémentaires par jour. N’hésitez pas à en parler avec eux et d’envisager ensemble toutes les options possibles pour maintenant l’activité à flot et ressortir encore plus fort de ce confinement.

Un coiffeur et une coiffeuse dans leur salon de coiffure et institut de beauté prêt à recevoir leurs clients et à leur fournir des services de qualité. Accueil et disponibilité sont de mise à la fin du confinement pour la réouverture des salons.

9. Analyser vos coûts et votre chiffre d’affaires

Pour beaucoup de professionnels de la beauté, la gestion de l’activité peut sembler ne pas être de tout repos. Lorsque la période de confinement prendra fin, une bonne gestion de vos finances sera déterminante. Vous devez vous doter d’outils pour enregistrer et contrôler vos charges : qu’elles soient fixes ou liées à l’exploitation.

Vos coûts peuvent être minimisés, notamment ceux dont le retour sur investissement peut être mesuré avec précision :

  • Les publicité payantes sur Facebook ;
  • L’impression de flyers ;
  • Les commandes de produits (surtout si l’espace de stockage est restreint)

Si votre espace de stockage est plein de produits que vous avez finalement déjà payés, vous pouvez mettre en place des promotions auprès de vos clients pour assurer une rotation des stocks et générer du chiffre d’affaires.

En cette période particulièrement difficile financièrement, il est indispensable de surveiller vos dépenses et de suivre l’état de vos finances pour vous préparer au mieux pour la réouverture.

10. Rester confiant et se réinventer

Restez confiant et surtout gardez le contact avec vos clients pour qu’ils reprennent rendez-vous chez vous dès la réouverture ! Communiquez avec eux par email, SMS ou sur les réseaux sociaux. Mettez en place des sondages ou encore des jeux concours pour vous démarquer de vos concurrents et attirer l’attention de vos clients.

La réouverture des établissements est un défi que vous allez relever avec brio. Chez Uala, nous sommes convaincus de votre force et de votre capacité à vous adapter et à rebondir après cette crise.

Pour en savoir plus sur la façon dont Uala pourrait vous accompagner dans la gestion de votre établissement et le développement de votre activité, remplissez le formulaire ci-dessous !

Ce n’est pas tout

Inscrivez-vous à la newsletter de UALA pour ne rien manquer de l’actu beauté professionnelle.

En soumettant ma demande d'informations, je consens au traitement de mes données personnelles en accord avec la loi n°2018-493 du 20 juin 2018. Lire la politique de traitement des données.